top of page

Ce qu’on ne t’a jamais dit sur la perfection



Ce qu'on ne t'a jamais dit sur la perfection

Es-tu prêt.e à oser être vivant.e ?


Je te promets que ce sera absolu ment imparfait, parfois inconfortable et pas du tout comme tu l’imaginais ; mais ce sera vivant, délicieux, surprenant, riche, réjouissant.


Tu connais peut-être toi aussi ces petites phrases rarement bien intentionnées. Elles virevoltent comme de minuscules mouches agaçantes qui ne laissent aucun répits.

  • Tout a déjà été dit/fait, que pourrais-je ajouter ?

  • Qui cela va-t-il intéresser ?

  • Je me prends pour qui ?

  • Machine est tellement meilleure, je ne lui arrive pas à la cheville.

Alors on recule, on fait demi-tour, on se planque. Et on évite de suivre avec enthousiasme nos aspirations profondes faites de cœur, de créativité, de tout ce que nous sommes.


Oser exprimer ce qui nous anime (littéralement ce qui nous donne vie), C’est soulever le rideau, se dévoiler sans filtre… La mise à nue.

Le risque ultime.


LA PERFECTION, GARDIENNE INATTENDUE DE LA MÉDIOCRITÉ

Oser ce qui vibre de manière unique en soi, c’est rompre le pacte tacite de la médiocrité, la promesse incongrue de rester dans la moyenne, de ne pas dépasser ou sortir du rang. ”On t’aura prévenu.” menace une voix millénaire dans notre tête.


Lorsque j’ai reçu cette vérité mon corps a su, mais ma tête a mis plus de temps. La perfection est une stratégie pour rester dans la médiocrité.


La recherche de l’absolu perfection et son cortège de petites phrases bien cruelles est une protection en acier blindé.


La barre est placée si haut qu’il devient impossible de prendre le risque de s’élancer pour s’étaler de tout son long. Il y a trop à perdre. La perfection, c'est l'alibi suprême pour rester dans l’ombre plutôt que d’entrer dans la lumière, pour copier plutôt que de créer, se taire plutôt que de s’exprimer.


La perfection, contrairement à ce qu’on a toujours cru, ne nous élève pas, elle nous immobilise.


OSER ÊTRE VIVANT

Je ne veux pas de cette perfection, ni de cette médiocrité.

Je veux vibrer, pétiller, danser. Je veux de la Vie, du mouvement, de l’inconnu.


Je veux guérir de mes blessures y remettre de la Joie, du Soleil, de l’Amour, transcender mon humanité, non pour la fuir mais pour me sentir plus légère à chaque pas que je fais dans la direction de mon Cœur.


Je veux m’élever. Tu viens ?


Cela nécessite de lâcher du lest. Sortir d'une norme extérieure, oui, mais aussi de nos propres attentes, de nos illusions, de nos fantasmes. Simplifier.


Un désir, c’est un espace de possible à l’intérieur. On ne sait pas toujours ce qu’il est, encore moins le quand ou le comment, mais on sent qu’il nous élève et nous rend vivant.


Oser, c’est avant tout une mise en œuvre de l’intime. On est bien loin d’une histoire de réussir ou d’échec. C’est la direction que je te propose.


Je te promets que ce sera absolument imparfait, parfois inconfortable et pas du tout comme tu l’imaginais ; mais ce sera vivant, délicieux, surprenant, riche, réjouissant.


Es-tu prêt.e à oser ? À sortir de la médiocrité ? À être vivant.e ?


Je t’attends.

Avec Cœur,

Charlotte

Comments


bottom of page