Ce qui parle à mon âme

« Le mythe personnel constitue l’hologramme de l’identité de chaque individu. Il est construit à partir de l’idée d’être un moi séparé du reste de l’univers. Il est formé de tout ce à quoi le moi s’identifie (mon corps, mon âge, mon caractère, ma situation familiale et professionnelle, mes relations, mes passions, etc.) et des histoires que celui-ci se raconte à propos de lui-même, des autres et de la Vie.

Il se déploie sur une ligne de temps fictive, s’étendant entre un passé qui n’existe plus et un futur imaginaire. Il est finement agrémenté de notre monde connu, fondé sur l’ensemble des références et des croyances issues de nos expériences, de notre culture et de notre éducation. Il offre ainsi une forme de sécurité devant le mystère indicible de la vraie nature de la Réalité.

Le mythe personnel se projette comme un film en trois dimensions dans l’espace de la Conscience. Le fait d’être absorbé dans ce long métrage donne lieu à une expérience de vie bien différente de celle du vécu intime et silencieux de notre Vraie Nature, dénué d’histoires et de souffrance.

Si je n’adhère plus à ce film qui maintient l’idée que je suis séparée de la totalité du Vivant, que subsiste-t-il ? Un vertige ? Un appel de l’Âme à être, à vivre ? Une joie d’exister avec simplicité ?

Le choix conscient d’arrêter la projection de la dualité entre moi et le reste de l’Univers n’est pas banal. Il invite à prendre la responsabilité pour la manière dont je vis les choses. Ce choix courageux permet de me réapproprier le plein pouvoir sur ma sérénité, plutôt que de la remettre entre les mains des aléas du monde due jamais entièrement satisfaisant, puisqu’imprévisible, fluctuant et éphémère. » Della et Michael - Et si j’étais la Vie ?

Et ce n’est que l’introduction de ce livre qui s’annonce passionnant !!!!


2 vues

© 2020 par Charlotte Chambaret. - Crédit Photos Marine Poron©